BOURRASQUE-INFO.ORG

Site collaboratif d’informations locales - Brest et alentours

Le 1er octobre, journée de mobilisation régionale contre le flicage des chômeurs

|

La CGT Pôle emploi Bretagne, l’union départementale CGT du Morbihan, et la CGT chômeurs rebelles du Morbihan faisons front commun le 1er octobre contre cette intensification du flicage des chômeurs.

(Cliquer ici pour accéder au tract commun pour cette journée d’action
Nous serons présents à partir de 9h00 devant les agences Pôle emploi suivantes pour mobilisation, distribution de tract et une conférence de presse :

Pour les Côtes d’Armor, devant le site de St Brieuc Ouest, 25 rue de la Hunaudaye
Pour le Finistère, devant le site de Brest Marine, 130 rue Ernest Hemingway
Pour le Morbihan, trois sites diffusion :
devant le site de Lorient Ville, 2 rue Alice Coléno,
devant le site de Vannes est, 17 route de nantes, Séné
devant le site d’Auray, 7 rue de la libération
Pour l’Ile et Vilaine, devant le site de Rennes Sud, 38 bd Albert 1er

Contact presse : syndicat.CGT-Bretagne@pole-emploi.fr)]

Ce que le nouveau flicage veut dire :

Pour les agents Pôle emploi

Une déshumanisation des rapports entre le conseiller et la personne privée d’emploi : Les chômeurs pourront être contrôlés, sans que le conseiller habituel ait son mot à dire. Le « flic de l’emploi » basé à Vern-sur-Seiche, devra contrôler, à distance, des salariés privés d’emploi que la direction aura listé comme « susceptible de ne pas vraiment chercher de boulot ». Peu importe que la personne contrôlée traverse une mauvaise passe. La relation de confiance entre le conseiller « sur place », et le salarié privé d’emploi va inéluctablement se dégrader...

Pour les chômeurs inscrits au Pôle emploi

Une pression permanente supplémentaire. Si l’on comprend bien la logique des hommes politiques, et des dirigeants de Pôle emploi à leur service, ce serait la faute des chômeurs s’ils ne trouvent pas de travail !

A qui profite le flicage des chômeurs ?

L’angoisse du chômage, et l’obligation de se justifier en permanence, pousse les travailleurs privés d’emploi et précaires à accepter des emplois toujours plus dégradés.
Les patrons qui veulent payer les travailleurs en dessous du SMIC, et sans protection sociale, profitent de la misère des autres et se frottent les mains.
Les contrats « atypiques » deviennent la norme : CDD, intérim, intermittence, temps partiel. Peu importe si le nombre de travailleurs pauvres augmentent.
Pourvu que le CAC 40 se frotte les mains.

Pôle emploi veut faire baisser le nombre de demandeurs d’emploi à tout prix

Chacun ses objectifs : La direction de Pôle emploi veut faire baisser le nombre d’inscrits à tout prix, comme en Poitou-Charentes, où un chômeur contrôlé sur sept a été radié...
Les cadres dirigeants de cet établissement pourront-ils se regarder dans la glace ? Peu importe, pourvu qu’ils partent avec une retraite chapeau !

Lire la suite sur le blog de laCGT chômeurs rebelles 56

proposer complement

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur bourrasque-info.org ?

bourrasque-info.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact bourrasque-info chez protonmail.com