BOURRASQUE-INFO.ORG

Site collaboratif d’informations locales - Brest et alentours

[Nddl] Expulsion du squat l’Ancre Noire

|

Hier, mardi 24 avril, le squat L’Ancre Noire, de Fay de Bretagne, a été expulsé loin de tout soutien et dans l’indifférence générale (même pas un petit mot sur zad nadir).
33e lieu expulsé depuis le 9 avril.
Voici un communiqué publié sur leur blog

Hier, mardi 24 avril, le squat L’Ancre Noire, de Fay de Bretagne, a été expulsé loin de tout soutien et dans l’indifférence générale (même pas un petit mot sur zad nadir).
33e lieu expulsé depuis le 9 avril.
Voici un communiqué publié sur leur blog

L’Ancre Noire a été expulsée – rien n’est fini, tout commence

L’Ancre Noire a été expulsée dans la foulée pendant la “trêve” que la délégation de l’assemblée des usages (organe du pouvoir bureaucrate sur la zad) a mendié à la Préfecture la semaine dernière, en échange de quelques formulaires légalistes – les mêmes que les sbires de l’État tendaient à la main des arrêté.e.s de la semaine dernière, en guise de la blague de mauvais goût qui devient de plus en plus une réalité – « ce papier est le prix qu’on donne à ta liberté ».

L’État, on sait bien ce que c’est et ce que ça fait aux gens et espaces qui nient son emprise, depuis le début de son histoire. Les rebelles, dont ces gens et ces espaces (dont quelques fois représentent aussi des nouveaux ou anciens États), ont une tendance aussi historique à s’affronter, a poser des conséquences face aux offensives de l’État jusqu’à son effondrement, ou jusqu’à à leur disparition ou assimilation.

Du coup, en parlant d’assimilation, on tient à dire que cette assemblée des usages et ses délégations font partie du dégradant spectacle institutionnel qui se déroule sur la zad depuis au moins un an, depuis la reddition progressive de la route des chicanes (chantiers de “nettoyage autogérée” de Mars et Décembre 2017, et chantier de la DDE avec occupation policière légitimé par l’AG des usages de Janvier à Mars 2018), depuis le comité de médiation pour l’abandon de l’aéroport (Octobre 2017 – Janvier 2018) jusqu’aux actes de torture le soir du 20 mars disproportionnés sur un ami à nous par les mains et coffres de bagnole de certains enfants de Toni Negri (suite à un symbolique et sympathique sabotage de la route fraîchement restaurée), quelques repentis basés sur zone et organisé.e.s sous la bannière du CMDO à la zad – et plus généralement dans le parti imaginaire français – qu’on appelle ici à se dissocier et bannir définitivement de tout espace dit “libéré”, “occupé” et “auto-organisé” – dans la région, dans l’État Français, et internationalement. Le moment venu, ces noms et ces têtes seront affichés (encore plus) publiquement, pour les dissuader d’autres coups à la bolchevique dans le futur.

On fait appel ici aux camarades des espaces se déclarant antagonistes, partout dans l’État Français et ailleurs, à ne plus héberger et s’organiser avec des tels personnages, meneurs d’une institutionnalisation fracturante dans le mouvement révolutionnaire, et d’actes d’agression à teneur corporative – de collaboration avec les intérêts répressifs et politiques de l’État.

On tient aussi à dire qu’en début Février, les occupant.e.s de l’Ancre Noire se sont définitivement dissociés de la zad institutionnelle quand les discutions pour une “envisageable” demande de légalisation des terres périphériques de la zad ont été évoquées au squat. En la considérant à la fois comme foyer de beaucoup d’ami.e.s, on peut définir maintenant la “ZAD” comme une institution en plus à renverser, et un territoire de plus à libérer, avec ses logiques de pouvoir et oppressions structurelle.

On préfère tenir une existence comme des indivu.e.s libres et sauvages en perpétuelle tension envers le pouvoir, tout pouvoir, soit là d’où on vient, de là où on va, et surtout, de là où on est.

Toute notre solidarité aux enfermé.e.s par l’État Français depuis le recommencement de la conflictualité à la zad …

… see you in the barricades ?

L’Ancre Noire, 24 Avril 2018

proposer complement

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Brest.mediaslibres.org ?

Brest.mediaslibres.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact brest chez mediaslibres.org