BOURRASQUE-INFO.ORG

Site collaboratif d’informations locales - Brest et alentours

[DZ] En Novembre A L’Espace Autogéré « Le Local »

|

Programmation de Novembre au Local , « espace autogéré » à Douarnenez

Bonjour

Voici la programmation du mois de Novembre

Les activités régulières :

Les lundi 5 ,12, 19 et 26 de 10h à 12h cours de grec avec Laurent.

Les mardi 13 et 27 de 18h30 à 20h cours d’espagnol avec La obra.

Le lundi 12 de 20h30 à 22h Atelier de Kan an diskan. Cet atelier aura aussi lieu le lundi 26 si il y a assez de monde à l’atelier du 12. Alors venez donc chanter !

Les mercredi 14 et 28 de 17h30 à 19h30 Théorie is swag. Cette année on causera de "territoire.s". (promis, un jour on vous envoie un texte qui présente qu’est ce que c’est que ce théorie is swag).

Le jeudi 8 de 14h à 16h et le jeudi 22 de 17h30 à 19h30 Permanence d’entraide administrative et juridique.

Mais aussi :

Le mardi 6 à 20h30 Conférence sur "l’engagement des femmes au sein des organisations professionnelles agricoles" par Clémentine Comer, événement organisé par la Confédération paysanne du Finistère.

Le mercredi 7 à 18h30 Permanence mensuelle de la bibliothèque De la terre aux pavés

et à 20h Présentation du livre "Un pompier pyromane- l’ingérence de la france en côte d’ivoire d’Houphouët-Boigny à Ouattara" en présence du co-auteur David Mauger.

« Dans la nuit, plusieurs dizaines de milliers de manifestants descendent dans les rues à l’appel de Charles Blé Goudé, leader des “jeunes patriotes”, et se dirigent vers l’aéroport et la base militaire française. Les Ivoiriens se heurtent rapidement aux hélicoptères et aux chars des soldats français, qui tirent à balles réelles et à la grenade offensive, faisant une trentaine de morts. Le lendemain, l’état-major français ne reconnaît pourtant que “des tirs d’intimidation”. Le soir, le général Bentégeat admet qu’ils ont “peut-être blessé ou même tué quelques personnes”, mais ne parle que de “pillards” et se déclare “très fier de la réaction qu’a eue le détachement Licorne. Ils ont montré qu’on ne tue pas impunément les soldats français”. La suite des événements confirmera qu’on peut en revanche tuer impunément des civils ivoiriens. »

Derrière une neutralité affichée, la France n’a cessé d’intervenir dans la vie politique ivoirienne, défendant âprement ses intérêts économiques et son influence régionale. De la mort d’Houphouët-Boigny à la chute de Gbagbo, tout l’arsenal de la Françafrique s’est déployé en Côte d’Ivoire : diplomatie parallèle, réseaux officieux, affaires troubles, coups tordus et crimes de guerre.

Le jeudi 8 à 17h30 Rdv de préparation pour celleux qui souhaiteraient penser et organiser la soirée du 24 novembre contre les frontières (voir plus bas)

Le samedi 10 Le cabaret d’automne à 18h30 Apéro,
à 19h30 Soupe de courges et châtaignes grillées,

et à 20h30 Cabaret (n’hésitez pas à inscrire vos numéros à l’avance par mail ou en passant au local).

de 10h à 17h On se retrouve pour préparer le repas et la salle. Bienvenu.e.s !

Le mercredi 21 de 18h à 20h On file avec Sorence et Caro.

Le vendredi 23 à 18h30 Soirée de soutien à la bibliothèque La super nova."On vous proposera nos chansons et nos textes, venez avec les vôtres, ça sera super !" Infokiosque et repas partagé.

"La Supernova se veut un lieu de partage d’outils et de réflexions pour en finir avec les rapports de domination et leur reproduction, pour nous émanciper des normes qui nous assignent des places (un âge, un genre, une sexualité, une nationalité,...), pour étayer nos sens critiques, pour créer la perspective de choisir nos vies."

Le samedi 24 à partir de 20h Concert contre les frontières avec Cerna.

- Retour sur le procès des 3+4 de Briançon
- Prises de paroles sur la situation des personnes en exil autour de Douarnenez et Quimper.
- Concert de Cerna + open mic .
Table d’infos contre les frontières.
Entrée libre + caisse de soutien

Le mercredi 27 à 20h30 Présentation du livre "le pari de l’autonomie- Récits de luttes dans l’Espagne des années 70" .

"Regroupant différents textes et témoignages, ce livre revient sur le contexte de luttes qui a secoué aussi bien l’appareil franquiste vieillissant que la jeune démocratie chargée d’assurer une transition politique sans remous.

Grèves générales, comités d’usines, mutineries dans les prisons, mobilisations massives face à la répression, apparitions de groupes autonomes au sein des conflits et prises en main de la vie de quartiers : de l’exploitation salariée à la vie quotidienne, tout allait être remis en cause.

Dans une large mesure, ce mouvement refusait d’être dirigé. La méfiance envers toute forme de représentativité était la règle plus que l’exception. La solidarité, l’auto-organisation et l’action directe s’opposaient aux tentatives de récupération ou de prises de pouvoir menées par les partis et les syndicats.

A travers les récits et les analyses rétrospectives de plusieurs protagonistes de cette époque, ce livre participe au travail de mémoire et de transmission de l’histoire des luttes autonomes. Loin de toute nostalgie envers une période révolue, il offre des pistes de réflexion pour qui cherche aujourd’hui encore à se confronter au pouvoir sous toutes ses formes."

A bientôt !
L’équipe du Local

Le Local 5-7 Rue Sébastien Velly
contact@lelocaldz.infini.fr

proposer complement

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur bourrasque-info.org ?

bourrasque-info.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact bourrasque-info chez protonmail.com